BREAKING NEWS
latest

Un biomarqueur de la schizophrénie


Une nouvelle méthode d'IRM permet de détecter les psychoses de façon non invasive.


Chez les personnes schizophrènes, certaines parties du cerveau sont hyperactives et seraient à l’origine des troubles cognitifs constatés, comme les délires ou les hallucinations.

Une technique vient d’être mise au point par les NIH américains (l’équivalent de l’Inserm), et pourrait aider à visualiser ces dysfonctionnements.
...
« PREV
NEXT »

Facebook Comments APPID